humainaucoeurdusoin

RAPPORT AU SOIN EN ONCOLOGIE

Valoriser l’humain en oncologie médicale

Rapport au soin en oncologie

© Depositphotos

Intégrer le vécu du patient

La prise en charge du cancer met en œuvre une médecine hyperspécialisée soumise à des protocoles, dans un système de santé fragmenté par les clivages sanitaire-social, préventif-curatif, somatique-psychique, ville-hôpital et de soins primaires. Ce faisant, elle tend à réduire les patients à leur processus physico-chimiques et tend à perdre de vue la singularité des individus et en particulier la dimension phénoménologique de nos corps, en ce qu’ils sont porteurs d’intentionnalité et de sens.

La pratique de l’oncologie vit un moment important, avec le développement simultané de l’arsenal des thérapies anticancéreuses coûteuses (Hofmarcher et al., 2020) et l’attention croissante portée à la valeur et à la qualité des protocoles de traitement appliqués. Cette évaluation est basée principalement sur des méthodes quantitatives, domaine de l’épidémiologie et des biostatistiques. Cependant, il existe une part croissante de l’intérêt accordée aux préférences des patients en oncologie, à leur expérience de vie et leur rapport au soin (Blayney et al., 2018; Rocque et al., 2017; Hannum et al., 2019).

DESCRIPTIF DU PROJET

Les Permanences d’Accès Aux Soins de Santé (PASS) accueillent des personnes en situation de précarité, le plus souvent caractérisée par un cumul de vulnérabilités (absence de prise en charge sociale, hébergement instable, difficultés financières, isolement, barrière de la langue…). Confrontées à des situations particulièrement complexes, elles ont développé des outils de coordination médico-sociale des parcours complexes, des modalités de coopération pluriprofessionnelle, une culture organisationnelle spécifique, qui font émerger une intelligence collective permettant une prise en charge plus globale des patients (Georges-Tarragano et al., 2014).

Cette approche apparaissant bénéfique dans les situations les plus complexes des patients atteints de cancer, il nous semble essentiel d’explorer la transférabilité de ce modèle d’organisation innovant initié à la PASS Saint-Louis à la prise en charge des patients atteints d’un cancer dans les situations hors du cadre de la grande précarité.
Ainsi, l’objectif principal du projet est de décrire et comprendre les processus psychiques, sociaux, organisationnels qui se déploient dans le parcours d’un patient atteint d’un cancer, au sein du système (patient+soignants) animé par les outils développés par la PASS Saint-Louis. On peut espérer que cet engagement immersif associée à des données quantitatives, conduisent non seulement à des prises en charge thérapeutiques plus adaptées pour les patients grâce à une vision plus large, mais aussi à un plus grand épanouissement personnel et à une moindre vulnérabilité à l’épuisement professionnel pour les soignants.

Auteurs cités

Blayney, D. W., Simon, M. K., Podtschaske, B., Ramsey, S., Shyu, M., Lindquist, C., & Milstein, A. (2018). Critical lessons from high-value oncology practices. JAMA oncology, 4(2), 164-171.
Georges-Tarragano C., Tapié de Celeyran F., Platon J., Misset JL . : Décider en cancérologie dans les situations médicosociales complexes : les réunions de concertation pluriprofessionnelles médicosociales et éthiques à l’hôpital Saint-Louis de Paris,  Oncologie (2014) 16:55-62
Hannum, S. M., Dy, S. M., Smith, K. C., & Kamal, A. H. (2019). Proposed criteria for systematic evaluation of qualitative oncology research. Journal of oncology practice, 15(10), 523-529.
Hofmarcher, T., Lindgren, P., Wilking, N., & Jönsson, B. (2020). The cost of cancer in Europe 2018. European Journal of Cancer, 129, 41-49.
Rocque, Gabrielle B., Pisu, Maria, Jackson, Bradford E., et al. Resource use and Medicare costs during lay navigation for geriatric patients with cancer. JAMA oncology, 2017, vol. 3, n6, p. 817-825.

Ce projet n’a pas encore reçu de financement.

Retour en haut